Caravane Shalom

DIX JOURS DE DECOUVERTE POUR LES ETUDIANTS DE L’IPS A LOME

Les étudiants de l’Institut polytechnique Shalom ont effectué un voyage de découverte et de détente du 21 au 30 septembre 2016 à Lomé au Togo. Pour sa première édition cette excursion internationale dénommée caravane shalom a connu la participation de 17 caravaniers. En dépit de quelques difficultés organisationnelles enregistrées, tous se disent satisfaits de cette aventure et entendent œuvrer à la perpétuer l’année prochaine.

Pari tenu pour les organisateurs de la première édition de la « Caravane Shalom pour la paix ». Initialement prévue pour sillonner trois grandes capitales de l’Afrique de l’Ouest du 18 au 27 septembre 2016, la caravane aura finalement lieu à Lomé du 21 au 30 septembre. Ils sont au total 17 étudiants à avoir osé l’aventure de cette édition.

Pendant dix jours, ces étudiants ont pu visiter la maison des esclaves d’Agbodrafo, localité située à quelques kilomètres de la frontière Togo-Benin. Place ensuite aux questions d’éclaircissement sur quelles étaient les conditions de détention et d’acheminement des esclaves vers l’occident. Véritable cours d’histoire, cette visite prit fin avec la photo de famille suivie de la signature du livre d’or de la maison touristique. Les caravaniers ont aussi visité un des quartiers les plus populaires de la capitale togolaise, abritant à la fois les ambassades des Etats-Unis et de la France, l’Hôtel Radisson Blue et la place de l’indépendance. Ils ont par ailleurs effectué un déplacement à la frontière Togo-Ghana ainsi qu’à la cathédrale de Sacré Cœur de Lomé.

Une journée a été entièrement dédiée à la détente à l’Hôtel du lac, avec pour distraction principale la baignade. Les Burkinabè ont ainsi pu y effectuer des tours en bateau. C’était en compagnie des étudiants membres shalom de Lomé. Un repas communautaire a ensuite été servi pour la circonstance avant de rejoindre le Camp à Lomé.
Entre Découvertes touristiques et détente à la plage, les caravaniers ont honoré de leur présence la messe du dimanche à l’église de d’Agodèkè, quartier abritant le centre Shalom où ils étaient hébergés. Le lendemain lundi, ils ont sillonné le grand marché de Lomé, les marchés de friperie et de chaussures.
En somme c’est une activité qui aura tenu toutes ses promesses à en croire le secrétaire exécutif, monsieur Jean-Aristide Bonkoungou. «Je pense qu’on ne pouvait pas espérer mieux. C’était difficile par moments mais on l’a fait. Personnellement j’ai beaucoup appris » a-t-il dit. Pour Rachid Tirouda, ancien étudiant de l’IPS, «excepté le fait qu’on ait pu aller à Accra, la sortie s’est bien passé. C’est une initiative à encourager et ce serait vraiment bien s’il y avait plus de participants. Je m’engage donc à aider le comité pour la mobilisation des étudiants l’année prochaine».
Toutefois, quelques taches d’huile ont été enregistrées dans le déroulement de cette édition de la Caravane. Il s’agit notamment des difficultés organisationnelles sur le plan administratif. Au nombre de ces difficultés, l’on pourrait citer le silence apparent des premiers responsables de l’Institut qui n’ont malheureusement pas donné de réponses aux différentes correspondances qui leurs ont été adressées. A titre d’exemple et pour s’en convaincre l’on peut évoquer le fait qu’aucun membre de l’administration IPS n’ait accompagné les étudiants au cours de ce voyage. « Nous étions livrés à nous-mêmes à Lomé, il faut le dire. Outre M. Moné Jean-Paul et Tantie Sabine de la Coordination avec qui nous étions permanemment en contact, l’administration de l’IPS ne s’est pas vraiment intéressé à ce que l’on faisait » nous a laissé entendre le chef de mission, Rachid Sawadogo, par ailleurs Président du comité d’organisation de la caravane.
Pourtant, selon un autre membre du comité d’organisation, ce voyage est tout à l’honneur de l’établissement en ce sens qu’il en fait la promotion à travers « la campagne de publicité web menée par le comité, les lettres adressées à des
directeurs d’universités de la ville de Ouagadougou ainsi que les relations d’amitié engagées avec des étudiants togolais ». a-t-il dit avant d’ajouter : « pour le bien de l’IPS, l’administration gagnerait à se pencher véritablement sur les activités menées par les étudiants ».
En rappel, la caravane Shalom est une initiative du collectif des anciens étudiants de l’Institut polytechnique Shalom (IPS) en collaboration avec le Bureau des étudiants. Notons enfin que ce projet aura été possible grâce au soutien du Mouvement Shalom, qui a gracieusement mis à la disposition des caravaniers, le car, le carburant mais aussi le logement au centre Shalom sis au siège Afrique du Mouvement à Lomé.
Ces jeunes ne cèdent pas pour autant au découragement.et entendent œuvrer au rayonnement de l’image de leur institut. « Comme l’a dit le secrétaire exécutif, nous avons beaucoup appris cette année. Cette expérience nous conforte dans notre action et nous travaillerons sans doute à rendre pérenne cette caravane, à corriger les erreurs pour le grand bonheur des étudiants » nous a confié M Sawadogo.
Rendez-vous a été donc pris pour 2017 à la 2e édition en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *